Contate-nos
HUESKER Ltda.
Av. Dr. Sebastião Henrique C. Pontes, 8000 Galpão E
CEP 12.238-365 São José dos Campos - SP
Brasil
Publicações Técnicas

Expérience rwandaise dans les ouvrages de soutènement en sol renforcé

Resumo

Les géosynthétiques (étymologiquement, matériaux synthétiques utilisé en contact avec les sols) sont des produits apparus dans les années 50. Ils sont utilisés de nos jours dans tous les domaines du Génie Civil. Rares sont les chantiers/projets où leurs propriétés de séparation, de filtration, de drainage, de confinement, de contrôle érosif ou de renforcement ne sont pas mises à profit pour régler les problèmes de venue d´eau, de contamination des sols et nappes phréatiques, de colmatage ou de renforcement. Malgré ces applications nombreuses, courantes et prouvées sur les plans techniques, économiques et environnementales, les géosynthétiques restent des matériaux peu utilisés par les maîtres d´oeuvre, les entrepreneurs, les bureaux d´études, les instituts et écoles d´ingénieries en Afrique et plus particulièrement en Afrique Subsaharienne. Des tentatives d´explication peuvent être liées au mot "synthétique" qui porte généralement auprès du public une connotation négative qui a été donnée au mot "plastique", et aussi la non-implémentation jusqu'ici de l´apport des géosynthétiques dans les programmes de formation des ingénieurs en Afrique en général. Les géosynthétiques étant la plupart du temps incorporés à un sol pour former une espèce de " géostructure" nécessitent une connaissance appropriée de leurs modes d`actions, de leurs dimensionnements (ULS, SLS) qui sont intimement liés non seulement aux propriétés géologiques et géotechniques des sols en place et des matériaux de remblayage utilisés, mais aussi aux propriétés du géosynthétique choisi. Le présent article présente les différentes fonctions que peuvent assurés les géosynthétiques dans le Génie Civil. La fonction de renforcement dans les ouvrages de soutènement est illustrée. Un cas pratique d´ouvrage de soutènement en sol renforcé au Rwanda dans le cadre de la réhabilitation de l´autoroute joignant Ruhengeri à Gisenyi est illustré. Le challenge et les objectifs, la conception et le dimensionnement, les dispositions constructives prises pour les ouvrages de soutènement en sol renforcé dans le projet sont présentés.

Conclusão

L´expérience Rwandaise avec le remblai renforcé par nappes de géogrilles dans le cadre de la réhabilitation de la voie principale Ruhengeri-Gisenyi a montré que cette solution, lorsqu´elle est retenue par les maîtres d´oeuvres présente des avantages très significatifs tant sur le plan économique, écologique et qu´environnemental avec une parfaite intégration paysagère. Les solutions traditionnelles sont souvent coûteuses et peu adaptées dans des contextes géotechniques et géologiques difficiles. Les recherches continues des solutions techniques en accordance avec les principes du développement durable étant de plus en plus exhortées par les états rendent ces types de structures particulièrement intéressants. Face à l'urgence de la crise écologique et sociale qui se manifeste désormais de manière mondialisée, le développement durable est une réponse de tous les acteurs (états, marché, société civile) pour reconsidérer la croissance économique dans chaque pays afin de prendre en compte les aspects environnementaux et sociaux du développement. Le choix d´une telle solution au détriment des ouvrages traditionnelles (par exemple murs poids en béton armé, murs poids en maçonnerie) présente d´énorme avantages au regard du développement durable. Grâce à la réduction importante du volume et du poids des matériaux transportés, ces types de structures permettent en général de réduire les émissions de gaz à effet de serre de manière significative. Ils permettent le réemploi des matériaux du site ou à proximité du site tout en réduisant le temps de construction et les coûts de chantier.